Isabelle Billet
Photo Clément Le Hyaric

 

 

« Il y a dans la lecture à voix haute devant un public, une proximité, une intimité troublante. Le comédien y est peut-être plus nu que lorsqu’il incarne un personnage… Et je me demande souvent si la musique ne dit pas mieux que les mots l’émerveillement et la douleur de vivre… »
Isabelle Billet